La boite à décomposer / la boite à énigmes

La boite à décomposer

Dans la méthode, nous travaillerons à de nombreuses reprises sur une boite à décomposer. Ce matériel est aisé à fabriquer et sOn usage est précisé dans le guide des séances. Il vise à travailler et manipuler la décomposition des nombres au Cycle 1.Les boites permettent de visualiser mentalement les nombres et de faciliter la construction de la numération

Les éditions Nathan ont édité une boite de matériel pour décomposer les nombres dans un atelier de 6 élèves :

– 6 boites de tri
– 120 jetons
– 30 cartes-nombres
– 52 cartes-collections
– 6 caches
+ un livret pédagogique avec 10 scénarios pédagogiques pour travailler d’autres compétences sur le nombre.

Exemple d’utilisation :
 

La boite à énigmes

Cette boite propose 30 cartes énigmes de mathématiques chacune proposant 3 questions de différents niveaux. Complément de la méthode MHM,ces cartes peuvent également être utilisées indépendamment en classe, ou à la maison de la PS à la GS.
Ces énigmes ont été testées en classe. Elles permettent de résoudre des problèmes dans les différents domaines mathématiques : nombres et calculs, grandeurs et mesures, espace et géométrie.
Chaque carte comporte une image support du problème et trois questions différentes. La difficulté des questions est croissante sur chaque carte. L’élève peut répondre à la question grâce à la prise d’information sur l’image, qu’il peut compléter en manipulant du matériel pour reproduire la situation.
Les questions et les réponses sont accessibles au format audio par l’intermédiaire d’un QR-code. Une fiche de suivi à photocopier est proposée.

Présentation sur le site des éditions Nathan: https://enseignants.nathan.fr/catalogue/mhm-boite-a-enigmes-cycle-1-materiel-collectif-9782091242903.html

En vidéo:

En photos:

Démarche :

L’enseignant présente la carte énigme qu’il a choisie. Il laisse les élèves commenter l’image, ce qu’ils voient. Il annonce alors qu’il va falloir résoudre une énigme, un problème à partir de cette image. Il peut alors énoncer la question ou exploiter le QR-Code (en vue de rendre les élèves autonomes). La question est répétée une ou deux fois et les élèves reformulent ce qu’ils ont compris. Il faut que les élèves explicitent ce qu’on cherche « on veut savoir combien il y a de … » par exemple.

Les élèves disposent alors d’un temps de réflexion, l’enseignant pouvant proposer du matériel pour mimer la situation, la reproduire. Il est importante de laisser du temps aux élèves, d’étayer en favorisant leur réflexion, en faisant l’analogie avec une situation vécue précédemment. Les élèves peuvent dessiner, schématiser sur une ardoise, un tableau voire la table avec des craies adaptées 😉

Une discussion collective est ensuite menée à partir de la réponse des élèves pour verbaliser la solution, mettre des mots précis sur la résolution.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :